Lettre ouverte à mes amis Français

Votre pays m’hallucine !!

Vous êtes les seuls en Europe à ne travailler que 35 heures par semaine.

Votre budget est utilisé à 52% pour payer les intérêts de la dette. La dette de votre pays a déjà allégrement dépassé les critères fixés par le Pacte de Stabilité.

En gros, vous dépensez plus que vous avez.

Est-ce que vous réalisez que vous êtes en train de scier la branche sur laquelle vous êtes assis ? Vous repoussez toujours l’échéance d’un problème qui se fera de plus en plus pressant dans les années à venir.

Tous vos voisins européens ont déjà saisi le problème à bras le corps, mais vous, apparemment vous ne saisissez pas l’ampleur de la catastrophe qui vous attend. La dette est le pire fléau économique et tous s’accordent à la réduire le plus vite possible, mais vous, vous allez encore l’augmenter de millions et de milliards d’euros simplement car vous ne voulez pas travailler plus longtemps.

Finalement, c’est d’une logique implacable. On vit plus longtemps, pourquoi devrait-on travailler plus longtemps ? Descartes doit s’en retourner dans sa tombe.

Loin de moi de vous donner une leçon, mais je pense qu’il est grand temps de faire un effort, un gros gros effort si vous ne voulez pas vous retrouver dans le caca jusqu’au cou dans quelques années, car c’est bien vers ce lamentable destin que vous vous dirigez.

De plus, avec vos grèves et autres mouvements sociaux ridicules, vous êtes en train de flinguer l’activité économique qui vous fait vivre. Vous êtes ingouvernables car à chaque prise de décision de votre gouvernement, vous descendez dans la rue. Votre droit de grève est constitutionnel, soit ! Mais avant de descendre dans la rue, tentez d’abord d’avoir un dialogue. Vous n’avez aucun dialogue social en France et c’est bien dommage.

Je vous souhaite bien du courage pour les prochaines années, car si vous ne changez rien vous ne serez plus là, vous n’existerez plus et c’est bien dommage pour vous mais finalement vous ne l’aurez pas volé !

A bon entendeur, kenavo !

Jean-Louis Le Meur

About the Author

Claude Guillemain est également Président fondateur de Breizh 2004, mouvement fédéraliste breton et européen, et du Réseau des Bretons de l’Etranger - RBE - . Il est expert international en crédit rural et microfinance, consulting et conseil financiers, appui aux Institutions de Microfinance. Âgé de 72 ans, célibataire, six enfants. Diplômé en 1968, École Supérieure de Commerce de Reims (master en management). Ancien du Crédit Agricole, free lance depuis 1988, il a dirigé une entreprise de conseil en France, et a travaillé pour la Commission européenne comme expert à Bruxelles et au Malawi. Installé en Tunisie, il gère le RBE et BREIZH 2004. C’est un ancien membre de Strollad ar vro.