Naissance d’une caisse d’épargne solidaire bretonne

Sept 07, 2013
Microfinance

Bienvenue au lancement de la première CAF (communauté auto-financée) de la Côte de Granit Rose. Avec pour simples outils une caisse métallique et un registre, femmes et hommes de la Côte, tous amis, réinventent le principe historique des banques de village : mettre de l’argent de côté, s’en prêter, à des conditions claires, définies en amont et en commun.

Le local associatif qui les accueille est à Tregastel, et c’est celui de l’association BREIZH 2004, une association locale qui encourage l’initiative de base au niveau local avec pour but la construction d’une fédération de pouvoirs respectueux du principe de subsidiarité, capable de remplacer la société étatique et verticale par un réseau de pays fédérés, qui lutte en faveur de l’autonomie locale et régionale.
“Jamais dans ma vie je n’avais mis d’argent de côté” explique Y…., jeune professionnel de trente ans. Il se dit aujourd’hui qu’il serait bien utile d’avoir de l’argent de côté pour de multiples occasions. En ce moment la CAF de la Côte de Granit Rose est en train de se créer. Ces caisses auto-financées se sont multipliées ces dernières années à Barcelone et à Madrid sous l’impulsion de Jean-Claude Rodriguez, professeur d’économie à l’université Ramon Llull de Barcelone et militant d’une micro-finance responsable (voir le site de son association).

Nous sommes prêts à officialiser le lancement de la caisse. Les règles sont simples :“Pour la première réunion, il y a un apport minimum de 10 euros. On peut emprunter un crédit représentant jusqu’à quatre fois son apport en capital”, explique Claude. Le montant du crédit ne peut dépasser un quart de la somme totale dont dispose la caisse. “Pour chaque crédit demandé, deux autres membres doivent se porter garants. Pendant la durée de remboursement du crédit, ils ne pourront pas emprunter.”

“Il y a un taux d’intérêt de 1,5 %, qui sert à financer la communauté, poursuit Claude. Mais si un mois on ne paye pas son échéance, le taux d’intérêt double le mois suivant. En tout, on a six mois pour rembourser son crédit.”

La méthodologie des CAF est suivie à la lettre : établir la liste des membres présents, collecter les apports de chacun, évaluer les demandes éventuelles de crédit, signer le livre de comptes… Par sécurité, la caisse et la clé ne partiront pas dans les mêmes poches : Claude, le banquier, garde la clé de la caisse.

“C’est la première fois que j’épargne en commun et je suis vraiment ému de pouvoir le faire avec des amis de confiance.” Claude.

http://www.winkomun.org/fr/content/conditions-g%C3%A9n%C3%A9rales-dutilisation

Claude Guillemain

About the Author

Claude Guillemain est également Président fondateur de Breizh 2004, mouvement fédéraliste breton et européen, et du Réseau des Bretons de l’Etranger - RBE - . Il est expert international en crédit rural et microfinance, consulting et conseil financiers, appui aux Institutions de Microfinance. Âgé de 72 ans, célibataire, six enfants. Diplômé en 1968, École Supérieure de Commerce de Reims (master en management). Ancien du Crédit Agricole, free lance depuis 1988, il a dirigé une entreprise de conseil en France, et a travaillé pour la Commission européenne comme expert à Bruxelles et au Malawi. Installé en Tunisie, il gère le RBE et BREIZH 2004. C’est un ancien membre de Strollad ar vro.