Sonia, une cheffe d’entreprise agacée par l’inscription, a publié sur Facebook dimanche un long texte sermonnant les deux jeunes femmes.

 13178625_10153505763395843_6988215956348381550_n

Son post a été partagé presque 60.000 fois ce jeudi. Elle emploie d’abord un ton ironique : « J’ai beaucoup aimé ton slogan. Un sens de la rime et de l’à-propos extraordinaire. […] En voyant ton sourire radieux à cette idée formidable que tu venais d’avoir, je suis bien entendu immédiatement partie acheter une corde. »

Contre les amalgames

Mais son message vise surtout à dénoncer les menaces physiques et les amalgames entre les différents types de chefs d’entreprise : « Chère manifestante des nuits debout, assis, couchés, chère jeune fille souriant à l’idée de cadavres se balançant au bout d’une corde. J’ai beaucoup aimé ton slogan. Un sens de la rime et de l’à-propos extraordinaire. Une vision mesurée et réfléchie de la société qui t’entoure et dont, crois-le ou non, tu fais partie au même titre que chaque citoyen. Tes parents doivent être fiers. Ça m’a fait penser à ce dentiste américain souriant de toutes ses dents à côté du cadavre encore chaud du roi de la savane. La belle image.
Bref, en te lisant, en voyant ton sourire radieux à cette idée formidable que tu venais d’avoir, je suis bien entendu immédiatement partie acheter une corde chez Castorama. Il paraît qu’ils avaient été en rupture de stock après la sortie de 50 nuances de Grey, nous sommes donc définitivement tous bien influençables tu ne trouves pas?
Avant de partir pour Avignon rejoindre mes copains je voulais juste te dire une petite chose. Tu es jeune (chanceuse)… et tu n’as pas encore choisi ta voie. Vu que tu ne sembles pas porter la hiérarchie dans ton coeur, peut être vas-tu choisir d’être indépendante. Et là BIM!!! Tu seras ton propre patron. Je sais ça fait un choc hein mais… tu seras patron. A toi la corde, le goudron et les plumes. Youpi! Et alors imagine, cauchemar des cauchemars… tu réussis à bien mener ta barque. Tu as un concept innovant (pourquoi pas dans la pub tiens, slogans à gogo), des idées, des gens adhérent et tu as besoin de recruter. Oui je vois poindre l’angoisse. Tu devras recruter… devenir un VRAI salaud de patron. Un qui crée de l’emploi, forme des gens, les voit grandir professionnellement et humainement. Un qui peut-être ne dormira pas la nuit car il se demandera comment payer ses charges et ses salaires en sachant qu’il n’a pas pu se sortir de salaire à lui-même depuis 6 mois. Bref, un enfoiré. Qui aura tout de même la chance de te lire au matin.
Alors je sais, jeune fleur des champs, que ce n’est pas à celui-là que tu t’adressais…. je SAIS que tu visualisais un gros bedonnant avec un gros cigare, son gros cul dans un gros fauteuil en cuir dans une grande tour avec un gros parachute doré à ses pieds (à côté de son assistante). Mais crois-le ou non dans notre pays ce sont les TPE et les PME qui génèrent le plus d’emploi. Crois-le ou non il y a des patrons qui donnent leurs actions à leurs salariés. Oui, des millions de dollars redistribués. Il y en a aussi qui les obligent à porter des couches pour ne pas perdre de temps en pause pipi. Il y en a qui délocalisent. D’autres qui sauvent des villages. On me souffle dans l’oreillette que ça s’appelle l’humanité, la diversité, la différence et la nuance.
Un peu comme il y a des manifestants qui sourient de leur bêtise et d’autres qui ont lu le projet de loi et défendent de vraies convictions… tu vois?

About the Author

Claude Guillemain est également Président fondateur de Breizh 2004, mouvement fédéraliste breton et européen, et du Réseau des Bretons de l’Etranger - RBE - . Il est expert international en crédit rural et microfinance, consulting et conseil financiers, appui aux Institutions de Microfinance. Âgé de 72 ans, célibataire, six enfants. Diplômé en 1968, École Supérieure de Commerce de Reims (master en management). Ancien du Crédit Agricole, free lance depuis 1988, il a dirigé une entreprise de conseil en France, et a travaillé pour la Commission européenne comme expert à Bruxelles et au Malawi. Installé en Tunisie, il gère le RBE et BREIZH 2004. C’est un ancien membre de Strollad ar vro.