ECOEURANT

imagesÉCOEURANT

 

Pendant que les politiques sont focalisés sur leur élection en 2017 ou font leur cirque médiatique pour 400 emplois à Belfort, le chômage continue à progresser. Les chiffres sont dramatiques. La débâcle continue et il ne faut surtout pas s’y habituer et considérer que c’est un non-évènement. 50.000 chômeurs de plus en août, la plus forte hausse depuis janvier 2013.

6.613.000 CHÔMEURS

 

toutes catégories c’est un drame. Et le plus révoltant c’est qu’une fois de plus, il n’y a aucune réaction politique, juste un peu de gêne quelques heures après la publication des chiffres et le lendemain on passe à un autre sujet. Myriam El Khomri parle d’augmentation atypique et pour une fois, elle a raison. Cette augmentation est atypique, mais pas au sens où elle l’entend. Elle est atypique car nous sommes le seul pays développé, il faut le dire et le répéter, dans lequel le chômage n’a pas largement baissé. Et même si les chiffres s’améliorent un peu dans les mois qui viennent, nous avons des années de retard sur tous nos partenaires.

 

LA SOLUTION EXISTE

 

Le plus révoltant dans tout cela c’est que nous savons ce qu’il faut faire. Il n’y a rien à inventer. Surtout pas. Il suffit de copier nos voisins. Mais nous nous entêtons dans une voie sans issue. Les candidats à la présidentielle ont chacun leur solution…Parlons en des candidats à la présidentielle. Et notamment des deux ex-ministres de l’Économie qui osent se présenter ou envisager de se présenter. Ils étaient pourtant aux manettes. Pendant plus de deux ans. Mais Montebourg comme Macron ont œuvré plus pour leur carrière politique que pour les chômeurs. Tout cela est écœurant. Vouloir la fin du chômage en France ce n’est pas un vœu de Miss France, contrairement à la paix dans le monde ou la fin de la pauvreté, c’est un objectif qui peut être atteint rapidement avec un peu de courage, le sens du bien public et la fin du dogmatisme.

 

Source : https://www.monfinancier.com/Écoeurant-24503.html

About the Author

Claude Guillemain est également Président fondateur de Breizh 2004, mouvement fédéraliste breton et européen, et du Réseau des Bretons de l’Etranger - RBE - . Il est expert international en crédit rural et microfinance, consulting et conseil financiers, appui aux Institutions de Microfinance. Âgé de 72 ans, célibataire, six enfants. Diplômé en 1968, École Supérieure de Commerce de Reims (master en management). Ancien du Crédit Agricole, free lance depuis 1988, il a dirigé une entreprise de conseil en France, et a travaillé pour la Commission européenne comme expert à Bruxelles et au Malawi. Installé en Tunisie, il gère le RBE et BREIZH 2004. C’est un ancien membre de Strollad ar vro.